Dead Space

Fred


Type: Survival-Horror

Multijoueurs: Non

Nombre de Joueurs: 1

Recommandation SELL: 18+


Que dire de Dead Space, et bien qu'il a su se faire discret et qu'il a impressionné quelques jours avant sa sortie grâce à un trailer très convaincant. De plus Electronic Arts, même si le studio ne nous déçoit que très rarement, n'est pas vraiment un habitué du genre Survival-Horror et on pouvait donc se méfier de cette intrusion. Alors est-ce que cette intrusion est une bonne idée de la part d'EA? Et bien la réponse est oui tout simplement, alors ne tournons pas autour du pot et disons d'or et déjà que c'est un jeu tout bonnement magnifique! Dead Space surprend déjà par son univers jusque là inédit pour un Survival-Horror : l'espace. L'histoire débute pour vous dans un vaisseau envoyé pour élucider un mystère, hé oui une base n'est plus joignable et ne répond plus, et forcément c'était une très mauvaise idée... Dès l'atterrissage du vaisseau vous vous rendrez bien compte qu'il se passe quelque chose d'étrange, et c'est donc là que tout commence pour le joueur! Et tout se passe pour le mieux car en effet dès quelques ouvertures de portes vous n'aurez qu'à observer quelques uns de vos collègues se faire tout bonnement croquer assez violemment pour rester correct!! Et là le décor est bien planté on sait que l'on ne va pas s'ennuyer c'est sure. On remarque très vite que la bande-son est parfaite en tout point, une ambiance pareil retranscrite n'a pour moi jamais été vu (enfin entendu...) avant ce jeu, sachant que cette ambiance est difficilement explicable tant elle vous prend aux tripes et la bande-son y est pour beaucoup. Hormis des bruitages magistraux, des musiques stressantes à souhait se déclencheront à des moments bien précis et rajouteront inévitablement une part d'adrénaline dans tout ça.

Mais rassurez vous les graphismes ne sont pas en reste, vous resterez sans doute bouche bée devant la beauté de certains décors (surtout extérieur) mais aussi des effets de lumières magnifiques. A un tel point que votre ombre vous fera, le temps d'un instant, croire qu'une affreuse bébête est dans le coin pour finalement vous rendre compte que c'est juste votre personnage... Nous savons que la jouabilité est très (trop?) souvent un problème pour les jeux du genre notamment au niveau des problèmes de caméra récurrent et ennuyeux. Bref, Dead Space ne fait pas la même erreur, bien au contraire, et nous offre une jouabilité aux petits oignons avec une caméra collé sur la gauche du personnage et qui évite ainsi tout problème! Nous avons parler au début du test du commencement de l'histoire de Dead Space, mais que vaut le scénario dans son ensemble? Il ne casse pas la baraque et n'est pas très original non plus, fessant penser il est vrai à Doom 3, mais les différents messages vidéos visibles au cours des chapitres du jeu rajoute de l'intérêt à l'histoire et surtout nous permettent de comprendre comment tout ceci a bien pu arriver et c'est produit. La durée de vie du jeu est d'environ 12 heures, en effet le jeu est composé de 12 chapitres et étant donné qu'il faut environ une petite heure pour boucler un niveau, faites le calcul! Le tout est donc un petit peu court même si l'amélioration de nos différentes armes achetés au stock durant notre aventure nous influencent à chercher des points de force dans les niveaux pour ensuite les appliquer sur nos armes.

On sera rarement bloqué grâce à la ligne directrice qui nous montrent bien gentillement le chemin par l'intermédiaire de la touche RS. En revanche certaines énigmes ou passages périlleux pourront vous demander plus de temps et fil à retordre. Ils s'utiliseront en général vos deux pouvoirs qui sont la télékinésie et une force ralentissant des objets. L'horreur est magnifiquement bien retranscrit et vous offrira sans nul doute quelques voire pas mal de frayeurs ainsi que son lot d'imprévu à chaque niveau. Certaines pièces et décors du jeu vous feront angoisser avant même que des ennemis pointent leur nez (si ce n'était ça...) sachant très bien que quelque chose va se tramer, et cette angoisse est encore meilleur qu'une autre car elle fait marcher l'imagination! On vit l'aventure avec Isaac et on a comme l'impression d'être nous aussi dans ce vaisseau lorsqu'on est plongé, concentré dans cette univers morbide et malsain... Les monstres sont eux assez variés mais la particularité du jeu est qu'il ne faudra pas leur tirer dans la tête comme il nous est possible de penser au départ, mais bien de les démembrer en leur tirant dans les membres! Les armes elles sont assez jouissifs passant par la scie, le lance flamme, l'arme d'assaut rien n'est laissé au hasard! Dernière annotation, aucun éléments ne s'affichent à l'écran, comme la vie du personnage qui est symbolisé par une sorte de colonne vertébral sur l'armure d'Isaac. Le nombre de munitions s'affichent lorsque que vous utilisez vos armes et sont très discrètes juste au dessus de l'arme. Il est temps de conclure il me semble, alors comme vous avez pu le constater c'est un jeu grandiose qui vous ne laissera pas insensible c'est évident, je ne dirais qu'une chose : foncez car il en vaut vraiment la peine!


18/20